Hello! Bienvenue dans ce nouveau format court pour te partager le témoignage de personnes qui comme toi voulaient arrêter de fumer et y sont arrivées !

Si eux ont réussi à arrêter définitivement de fumer, tu peux aussi y arriver!

Témoignage de Manon 24 ans

Sans plus attendre, voici le témoignage de Manon 24 ans.

Son entrée dans le tabagisme

J’ai commencé à fumer le bac en poche… Je n’ai pas fumé au lycée. Je n’ai pas fumé au collège. Je ne sais pas comment j’ai fait pour y échapper. Mais c’était comme ça, ça ne m’a pas tenté à ce moment-là…

Ma mère fumait donc pour moi la cigarette était à bannir, c’était quelque chose de mauvais, de pas bon pour la santé…

J’ai commencé à fumer des chichas (!Chicha = produit du tabac!) parce que d’autres autour de moi le faisaient, ça me permettait de sortir avec des amis. On allait dans des bars du centre-ville, ce qui était très attractif pour moi qui habitais en périphérie. Aller fumer la chicha en centre-ville, ça représentait pour moi à ce moment-là un peu le passage à l’âge adulte. Le droit de sortir, etc.

Puis, j’ai commencé à fumer 3 cigarettes par jour. Je me les écrivais sur la paume de ma main en faisant des traits pour me contrôler, car j’avais envie de me contrôler pour ne pas devenir une vraie fumeuse. Je n’avais pas envie de devenir accro comme ma mère et ses amies.

Le tabac comme refuge et protection

Paradoxalement, les cigarettes devenaient pour moi à l’entrée de l’âge adulte, à mon entrée dans ce monde terrifiant une bulle de protection entre les autres et moi.

Le tabac pour se détendre et socialiser

En toute situation stressante, angoissante que ce soit socialement, professionnellement ou scolairement pendant mes études j’avais recours à la cigarette. Pour me faire des amis, ça m’a ouvert des portes aussi.

J’ai fumé entre 10 et 15 cigarettes par jour pendant 5 ans

J’ai associé la cigarette à des moments de bonheur et de plaisir.

Par exemple au travail la cigarette était pour moi synonyme de pause, le fait de parler avec des gens, le fait de rigoler, de prendre du bon temps. Idem lorsque j’allais boire un coup avec des amies.

Mon cerveau avait associé ces moments de plaisir, de détente, de sécurité à la cigarette.

Ses tentatives d’arrêter de fumer

Du coup, ça a été très dur d’arrêter, car quand je ne fumais pas 5 ans en arrière, je ne vivais pas seule, je ne sortais pas, je ne travaillais pas…

Alors que quand, j’ai voulu arrêter je me trouvais dans une vie où j’avais toujours travaillé en fumant, sortie fumant. J’ai tenté beaucoup de fois d’arrêter de fumer par mes propres moyens. J’ai essayé la cigarette électronique aussi, mais pour moi, ça a été un échec total parce que je fumais plus.

J’avais l’impression d’arriver au travail surtout au travail d’avoir une vie rythmée par la cigarette. Je me disais: bientôt la prochaine, comme une récompense pour avoir ma pause et voir ainsi ma journée se terminer.

La raison de son arrêt

La raison pour laquelle j’ai voulu arrêter de fumer, c’est le fait que je vivais dans une dépendance à la cigarette, et je ne le supporte plus.

Cette dépendance me pesait au quotidien.

La méthode choisie pour arrêter de fumer

Alors j’ai choisi de me faire accompagner. L’accompagnement m’a permis de travailler sur tous les niveaux de dépendances : psychologique, physiologique et comportementale. J’ai changé mes automatismes, j’ai appris à avoir les choses autrement et à faire respecter ma décision d’arrêter.

Aujourd’hui, je suis heureuse, je me sens légère, plus confiante en moi.

Retour sur le témoignage de Manon pour arrêter de fumer

J’espère que ce témoignage a boosté à bloc ta confiance en toi à arrêter de fumer.

Le témoignage de Manon montre à quel point il n’est pas évident d’arrêter. Et si tu pensais que tu étais un cas à part pour avoir commencé à fumer après avoir quitté le nid familial. Détrompe-toi, vous êtes nombreux, nombreuses même si cela vous écœurait enfant. Conséquence du tabagisme passif, une fois le nid quitté, tu as eu besoin de ta dose de nicotine, la cigarette est devenue un doudou réconfortant et la fumée un écran de protection.

Comme en témoigne, Manon, il faut souvent s’y reprendre à plusieurs fois. La rechute fait partie du chemin du futur non-fumeur, de la future non-fumeuse, mais tu peux t’épargner tout ça en prenant un raccourci sécurisé en étant accompagné.e dès maintenant pas à pas.

Découvrir l’accompagnement Arrêt Tabac Online VIP gratuitement

Si tu te demandes à quoi ressemble de l’intérieur l’accompagnement Arrêt Tabac Online VIP, comment est la plateforme d’hébergement, comment on y partage ses ressentis avec moi et la communauté pendant tout l’accompagnement, etc., je t’offre la possibilité de le découvrir à l’aide d’un échantillon gratuit!

Tu peux accéder aux premiers contenus pour te faire une idée. Libre à toi ensuite d’aller plus loin si tu souhaites être accompagné.e au son de ma voix, entourée de personnes comme toi bienveillantes qui sont déterminées à dire adieux à Dame Nicotine.

⚡️ Demande l’extrait de l’Accompagnement ATO VIP pour tordre le cou aux idées reçues qui t’empêchent de te libérer de Dame Nicotine.
Pas besoin de carte bleue pour y accéder 😉

À ta libération de Dame Nicotine.

À ta future vie sereine sans tabac! Faite de toutes les opportunités qu’une vie sans tabac à t’offrir!

Cet article vous a plu? 📌 Épinglez-le sur Pinterest pour le retrouver plus tard!

Je partage

Avec mes proches pour arrêter ensemble